Une nouvelle histoire bidon sur Ben Laden – Paul Craig Roberts

Publié le 7 novembre 2014


RT (Russia Today), l’une de mes sources d’actualités favorites, est tombée dans le piège d’une nouvelle histoire truquée propagée par le Pentagone pour appuyer l’histoire fantaisiste selon laquelle les SEAL auraient liquidé Oussama Ben Laden, qui serait mort pour la deuxième fois à Abbottabad, au Pakistan, une décennie après son premier décès des suites d’une maladie.
Navy Seal who shot Bin Laden reveals himself despite Pentagon fury

Cette fausse histoire, avec la fausse vidéo et le faux livre par un prétendu agent des SEAL, est le moyen par lequel la fausse histoire de l’assassinat de Ben Laden est propagée. L’élimination supposée de Ben Laden des mains d’un agent des SEAL était une opération de propagande dont l’objectif était de couvrir Obama de lauriers et lui obtenir six discours Démocrates pour obtenir son investiture pour un second mandat.

Oussama Ben Laden, qui est mort en décembre 2001 d’insuffisance rénale et d’autres problèmes de santé, a dénié, dans sa dernière vidéo, toute responsabilité dans les attentats du 11 septembre, incitant plutôt les Américains à regarder vers leur propre gouvernement. Le FBI lui même a conclu qu’il n’y a pas de preuve qu’Oussama Ben Laden soit responsable pour le 11 septembre. Le décès de Ben Laden est apparu dans de nombreux journaux étrangers et arabes, ainsi que sur Fox News. Personne ne peut survivre d’insuffisance rénale pendant dix ans, et aucune machine de dialyse n’a été trouvée dans la prétendue cachette de Ben Laden à Abbottabad, qui aurait été prétendument tué par les SEAL une décennie après son avis de décès.

De plus, personne parmi l’équipage du navire, duquel la Maison Blanche a affirmé que le corps de Ben Laden fut jeté à la mer, n’a assisté à une telle scène, et les marins ont envoyé des messages dans ce sens à leurs familles. En quelque sorte, une inhumation s’est déroulée sur un navire sur lequel il y a une observation constante, et un équipage en alerte à toute heure, et personne n’en a été témoin.

De plus, l’histoire de la Maison Blanche de cette supposée exécution de Ben Laden a changé deux fois dans les premières 24 heures. La déclaration selon laquelle Obama et son gouvernement a suivi l’action transmise en direct des caméras sur les casques des SEAL a été rapidement abandonnée, malgré la diffusion d’une photo du régime Obama fixant avec attention un écran TV et regardant supposément l’action en direct. Aucune vidéo de l’action n’a jamais été diffusée. A ce jour, il n’y a aucune preuve d’aucune sorte appuyant la prétention du régime Obama. Pas même un cheveux. Seulement des affirmations d’auto-satisfaction sans fondement.

De plus, comme je l’ai précisé sur mon site internet, des témoins interrogés par la télévision pakistanaise ont affirmé qu’un seul hélicoptère a atterri à Abbottabad et que lorsque l’équipage de l’hélicoptère est revenu de la forteresse supposée de Bel Laden, l’hélicoptère a explosé au décollage et qu’il n’y a eu aucun survivant. En d’autres termes, il n’y a pas eu de corps de Bel Laden à livrer au navire, où il n’y a eu aucun témoignage d’une inhumation, et aucun héro des SEAL ayant abattu un Ben Laden désarmé n’en est revenu. En outre, la BBC a interrogé des résidents d’Abbottabad, incluant des voisins de la supposée « cachette de Ben Laden », et tous ont déclaré qu’ils connaissaient la personne qui vivait à cet endroit et qu’il ne s’agissait pas de Ben Laden.

N’importe quel SEAL qui aurait été assez stupide pour tuer le « Cerveau Terroriste » désarmé aurait probablement été jugé en cours martiale pour incompétence. Regardez le visage souriant de celui qui a tué Ben Laden. Il pense que sa déclaration selon laquelle il aurait tué un homme en ferait un héro, une démonstration éclatante de la dégénérescence morale des Américains.

Alors que signifie cette déclaration de Rob O’Neill ? Il est présenté comme un orateur en recherche de client. Quel meilleur stratagème, destiné aux crédules Américains, que de prétendre « Je suis celui qui a abattu Ben Laden ». Cela me rappelle les westerns : L’Homme qui a Abattu Liberty Valance. Quelle meilleure façon de donner du crédit à la déclaration de Rob O’Neill, pour le Pentagone, que de dénoncer sa révélation pour avoir rompu son devoir de réserve. Le Pentagone prétend que la déclaration de O’Neill a tracé une grande cible sur notre porte incitant l’État islamique à venir nous frapper.

Quelle invraisemblable idiotie. L’État islamique, et quiconque croit les affirmations d’Obama au sujet de Ben Laden, sait déjà, s’ils croient ce mensonge, que le régime Obama a revendiqué la responsabilité de l’assassinat d’un Ben Laden sans défense. La raison pour laquelle l’escouade des SEAL était tenue au silence est qu’aucun de ses membres ne faisait partie de cette prétendue mission.

Tout comme le navire depuis lequel Ben Laden a été prétendument inhumé ne comporte aucun témoin de la scène, les membres des SEAL, qui composaient l’équipe qui a supposément exécuté un Cerveau Terroriste désarmé plutôt que de le placer en garde à vue pour interrogatoire, sont morts mystérieusement dans un crash d’hélicoptère alors qu’ils étaient montés en violation des procédures dans un antique hélicoptère des années 60 non protégé et envoyé dans une zone de combat en Afghanistan peu après l’expédition supposée sur la tanière de Ben Laden.

Pendant quelques temps, il y a eu des articles d’actualité selon lesquels les familles des SEAL morts ne croyaient pas un mot des explications du gouvernement. En outre, les familles ont affirmé recevoir des messages des SEAL selon lesquels ils se seraient sentis soudainement menacés et ne savaient pas pourquoi. Les SEAL se sont demandés mutuellement : « Étais-tu dans la mission Ben Laden ? » Apparemment, aucun n’en était. Et pour garder ce secret, les SEAL ont été envoyé à la mort.

Quiconque croit ce que dit le gouvernement américain est crédule au delà de toute expression.


Article original en anglais.

Ce contenu a été publié dans Articles, Paul Craig Robert, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>