Un Mensonge au Service des Riches – Roberts, Titus, Kranzler

La vérité au sujet de l’économie américaine


Paul Craig Roberts, John Titus, et Dave Kranzler

Le taux d’emploi est passé de 66,5% en 2007, avant la dernière récession, à 62,7% aujourd’hui. Cette baisse de la population active se concilie difficilement avec la supposée reprise économique qui aurait débuté en juin 2009 et est censée se poursuivre aujourd’hui. Normalement une reprise, après une récession, se traduit par une augmentation du taux d’emploi.

Le régime Obama, les économistes, et la presstituée financière ont expliqué ce déclin du taux d’emploi par le départ en retraite des baby boomers, les personnes âgées de 55 ans et plus. Dans cette vidéo de 5 à 6 minutes, John Titus montre qu’en fait, les données sur l’emploi provenant du gouvernement indiquent que les baby boomers ont fait leur entrée sur le marché du travail à un niveau record et sont responsables d’une augmentation du taux d’emploi au dessus de ce qu’il aurait sinon été par ailleurs.

Ce ne sont pas les retraités qui font baisser le taux d’emploi, mais ceux dans la classe d’âge de 16 à 19 ans dont la participation est tombée de 10,4%, et ceux de 22-24 ans dont la participation a baissé de 5,4%, et ceux de 24-54 ans dont la participation a baissé de 2,5%.

La délocalisation des emplois industriels se traduit par une économie qui ne peut créer que de nouveaux emplois mal payés, de plus en plus à temps partiels dans les services domestiques non délocalisables, en tant que serveuses, barmans, dans la vente au détail et dans les services de santé ambulant. Ce ne sont pas des emplois qui permettent de maintenir une vie indépendante. Cependant, ces emplois peuvent compléter les retraites qui ont été malmenées par de trop nombreuses années de politique de taux d’intérêts nuls ou négatifs par la Banque Fédérale. Ceux qui comptaient sur les revenus d’épargne pour compléter leurs retraites et sur les revenus de Sécurité Sociale ont réintégré la population active pour boucher les trous créés dans leurs budgets par la politique de la FED. A l’inverse des jeunes qui n’ont pas de revenus d’épargne ni de retraites, la survie économique des baby boomers est entièrement dépendante des emplois mal payés, à temps partiel, et de services domestiques non délocalisables.

On raconte des mensonges pour rendre le système présentable et préserver le status quo. Délocaliser les emplois de l’Amérique bénéficie aux riches. La main d’œuvre bon marché augmente les profits des entreprises, et les dividendes des actionnaires, et les bonus de performance des dirigeants augmentent avec les profits. Les riches bénéficient du fait que l’économie des États-Unis ne peut plus créer suffisamment d’emplois acceptables pour faire face à la croissance de la population en âge de travailler.

La dure réalité est que l’économie américaine est dirigée pour le seul bénéfice d’une poignée de riches.


Article original en anglais

Ce contenu a été publié dans Articles, Paul Craig Robert, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Un Mensonge au Service des Riches – Roberts, Titus, Kranzler

  1. Ping : Plus de mensonges de « notre » gouvernement : Le dernier rapport sur l’emploi – Paul Craig Roberts | Paul Craig Roberts – Traduction française

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>